Marseille. Le four des navettes, toute une histoire

20 1613 10Le Four des navettes est un des pilier de l’histoire gastronomique Marseillaise. Plus ancienne boulangerie de Marseille, ici vous ne trouverez pas de pain mais plutôt des biscuits secs, brioches, calissons et nougats.

La navette est un biscuit sec en forme de barque, parfumé à la fleur d’oranger. Ce dessert est historiquement attaché à la tradition de la chandeleur, ainsi que beaucoup de spécialités de cette boulangerie âgée de plus de 200 ans. La pompe à l’huile est par exemple liée à la tradition de Noël ainsi que le gibassier. Ces deux derniers apparaissent généralement sur le plateau des treize desserts. Les treize desserts, c’est une belle tradition provençale qui consiste à présenter à la fin du repas de Noël… treize desserts! La beauté de cette tradition se trouve dans la diversité des desserts proposés: Calissons, brioches à la fleur d’oranger, fruits, fruits secs, fruits confits, nougats… Une belle proposition festive, pleine de partage.

Le Four des navettes transmet une histoire Marseillaise, liée intimement aux traditions et laisse un bel héritage gastronomique. Je dirais que c’est une sorte de musée comestible.

10€ le sachet de 12 navettes, 10€ le gibassier, 10€ le sachet de calissons.

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h et le dimanche 9h à 13h et de 15h à 19h30.

136 rue Sainte, 13007 Marseille.

04 91 33 32 12

2 thoughts on “Marseille. Le four des navettes, toute une histoire”

  1. babette
     ·  Répondre

    Incontournable Jean Imbert pour les navettes, le gibassier et le parfum d’anis et de fleur d’oranger qui se dégage du Four jusqu’à Saint Victor.

    Il y a une autre adresse de navettes (moins canal historique) avec une autre recette, mais tout aussi incontournable à Marseille « Les navettes des Accoules » de José Orsoni.
    J’aime bien alterner entre les deux recettes de navettes. Aux Accoules on trouve aussi des Canestrelli (mes préférés sont au citron) et la recette originale du macaron pure amande.

    • Le Culinosophe
       ·  Répondre

      Tout à fait.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*