Une glace à Paris. Du level

IMG_2807IMG_2892IMG_2893IMG_2894IMG_2895IMG_2770 IMG_2769

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, le spot glacé de l’été dans la capitale était Une glace à Paris. Et là j’ai juste envie de dire qu’il est fort probable que cette maison devienne une référence en la matière, un lieu incontournable sur Paris. Emmanuel Ryon et Olivier Ménard sont deux pointures: le premier est MOF glacier 2000, le deuxième est pâtissier avec un beau parcours. Tous les deux étaient présents à 100% pour l’ouverture de leur boutique, ce qui m’a permis de les rencontrer, de leur parler et de constater que pour eux la glace et les desserts glacés sont de l’ordre d’une science, d’un savoir faire gourmand.

Ce qui me plait dans les glaces c’est ce retour en enfance lorsqu’on choisit son parfum et lorsqu’on lèche la crème glacée fondue sur le côté du pot pour ne pas en perdre une miette. On retrouve ce plaisir chez une glace à Paris, mais ce goût d’enfance s’allierait avec un choix exigeant d’adulte, car la carte des parfums révèle une recherche constante dans la découverte et l’exigence. Pour la vanille par exemple sont proposées trois variétés différentes: Mexique, Congo et Inde (cette dernière étant fumée). Pour continuer à vous faire saliver: Fraise hibiscus ou sorbet orange-carotte-gingembre.

Essayé aussi, le vacherin mangue-framboise-passion, avec deux belles meringues à la française et à l’italienne, très généreux, pour 6 personnes.

En somme ce glacier fait découvrir des parfums inédits avec une grande maitrise. Comme je le disais c’est une petite maison qui à mon avis deviendra grande.

En pot ou en cône 1 parfum 3,80€, 2 parfums 5,10€, 3 parfums 6,40€.

Ouvert tous les jours du dimanche au jeudi de 11h30- 23h30, et le vendredi et samedi jusqu’à 00h30 

15 rue Sainte Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris

01 49 96 98 33

One thought on “Une glace à Paris. Du level”

  1. Alberto tonton
     ·  Répondre

    Il y a des adresses qu’il vaut mieux donner en début de saison chaude plutôt qu’à la fin….mais mieux vaut tard que….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*